HYPNOSE MÉDICALEHYPNOSE

 

"  Depuis vingt ans, la pratique de l’hypnose thérapeutique s’est considérablement développée dans le champ de la psychothérapie ainsi que dans le champ du traitement de la douleur, du stress et des troubles psychosomatiques.

Son développement est tout particulièrement remarquable dans le domaine hospitalier où le traitement de la douleur physique et psychique est devenu une priorité de santé depuis les directives ministérielles de 1994 et les plans de lutte de contre la douleur de 2002 et 2006.

Après avoir fait l’objet de nombreuses idées reçues, l’hypnose s’est donc démocratisée et est devenue un outil de soin à part entière dans le domaine de la santé psychique et physique. Par ailleurs, dans le but d’évaluer l’efficacité de ces pratiques et de comprendre l’état hypnotique, de nombreuses recherches sont menées dans le secteur hospitalier à l’aide des techniques modernes de neuro-imagerie. Ces techniques ont permis d’apporter une reconnaissance de l’état hypnotique et d’approfondir son mode de fonctionnement." (I.F.H.)

 

    • Autonomie et respect de la personne au coeur du processus thérapeutique.

 

L’hypnothérapie contemporaine cherche à susciter le changement en encourageant avant tout la reprise de confiance et le retour à l’initiative du patient. Le thérapeute, en inscrivant sa pratique dans un profond respect de la personne, cherche à s’adapter à l’univers mental du patient. Il encourage ainsi une position active et paritaire du patient dans la relation, ce qui lui permet une meilleure régulation de ses émotions ainsi qu’un accroissement de ses capacités d’autonomie.

    • Une technique accessible et souple, adaptée à de nombreux contextes de soins. 

 

La pratique thérapeutique de l’hypnose ne suppose aucun «don» particulier de la part du thérapeute ou du patient. L’état hypnotique est un mode de fonctionnement psychologique normal, une sorte de «veille paradoxale» aisément mobilisable chez pratiquement tous les patients. L’hypnothérapie répond à de nombreuses indications ainsi qu’à de nombreux contextes de soins.

    • Les indications sont nombreuses. 

 

En médecine : douleurs chroniques, douleurs aiguës, troubles anxieux, dépressifs, phobies, syndrome de stress post traumatique, addictions, troubles du comportement alimentaire, gestion du stress et des symptômes psychosomatiques dermatologiques, gynécologiques, digestifs, neurologiques, gérontologie (favoriser l’autonomie des personnes âgées en institution…), syndrome d’épuisement professionnel (burn out) etc…

En technique de soins médicaux ou para-médicaux  pour l’accompagnement de soins douloureux, anxiogènes (hypnoanalgésie) ou pour agir sur des effets secondaires des traitements lourds comme les chimiothérapie ou radiothérapie ( nausées, vomissements, brûlures…) et favoriser des fonctions naturelles comme la cicatrisation, les défenses immunitaires, l’hémostase…

En chirurgie peri-opératoire ( hypnosédation, gestion du patient pré-op et post-op), en maternité (accouchement, périnatalité, procréation médicalement assistée ) .

Cette liste est non exhaustive.

Favoriser les pratiques non médicamenteuses en compléments des autres traitements dans le domaine des soins préventifs, curatifs ou palliatifs.

Initier les patients à l’autohypnose pour leur évolution personnelle et leur autonomie dans les affections chroniques, dans la gestion du stress et de ses effets négatifs sur la santé et renforcer l’adhésion du patient en éducation thérapeutique.

    • L'Auto-Hypnose.

 

L’Auto-Hypnose représente l’utilisation par soi-même des états modifiés de conscience, dans un but précis de développement personnel. Elle permet de modifier ses programmations négatives et de donner des nouvelles perspectives à sa vie. L’Auto-Hypnose permet d’améliorer notre santé, de résoudre des problèmes et de trouver des réponses, de contrôler nos émotions, de stimuler notre créativité ou nos capacités d'apprentissage, et pratiquée régulièrement, nous apporte un bien-être physique et psychique. L'Auto-Hypnose permet d'apprivoiser ses douleurs en toute autonomie.

 

Diplomée de l'Institut Français d'Hypnose ( I.F.H.) de Paris et de

l'Université de Bourgogne (D.U. Hypnose médicale et clinique)